s p e c t a c l e s  

Calendrier 
Le pinceau voyageur
Babel lune
L'objet invisible
Pendant que le loup
Racines et souches
Poékit 
Coquelicot 
Grain de riz 
Les lieux qui nous ont
   accueillis
  

Déambulle

Théâtre d'objets et promenade
Création 2007
pour les enfants à partir de l'âge de la marche
et les adultes qui les accompagnent
Conçu et interprété par :
Christine Julien et Hélène Hoffmann, marionnettistes
Denis Guivarc'h, meneur de jeu
Mise en scène et construction décor : Denis Guivarc'h
Mise en scène et sculptures : Hélène Hoffmann
Production : Théâtre ''T'' et Vire Volte
avec le soutien de la ville de Rosny-sous-bois et du Conseil général de Seine-saint-Denis



A une époque où la préservation de notre biotope, semble être une nécessité incontournable à la survie de notre espèce, nous espérons, par l'entremise de notre travail artistique, contribuer à créer chez l'enfant, un référent poétique et sensible de la relation de l'homme à la nature.
Pour avoir envie de la préserver il est sans doute capital de l'aimer. Quand on grandit au contact de la nature il se noue, entre elle et l'être vivant, des liens affectifs et organiques. L'environnement urbain dans lequel grandissent une large majorité d'enfants ne doit pas pour autant les couper des liens fondamentaux qui les relient à la nature, du point de vue de la rêverie comme du point de vue de la survie. Nous considérons que ces deux dimensions sont indissociables, comme le sont les nombreux facteurs qui organisent la vie des hommes au sein de la société et du monde en général.
Denis Guivarc'h


Dispositif scénique
Trois dômes sont installés dans l'espace public :
Minéral, Végétal, Animal.
La déambulation entre ces trois pôles de spectacle, invite à une promenade. Elle traduit à l'échelle des tout-petits, le voyage…
Sur le parcours, une installation de sculptures organise la déambulation.
Le spectacle comporte une séquence sous chaque dôme à voir successivement. Les déplacements entre les dômes et les sculptures sont guidés par le personnage meneur de jeu.

Les deux groupes de spectateurs qui se sont croisés pour les deux premières séquences « Minéral <---> Végétal », se rejoignent pour la dernière scène sous le dôme « Animal »
Des abris cocons qui rassemblent et protègent : on dit que la terre est notre mère à tous, le dôme évoque naturellement le ventre maternel.Grotte, cabane, maison ; lieux de rencontres, de partages. ou les jeux de l'imaginaire vers d'autres abris, d'autres planètes, d'autres rêves.

Au cours de ce voyage, le spectateur découvre les réalisations artistiques qui associent à la réalité extérieure, la forme travaillée par l'imagination de l'homme.

Cette flânerie fait écho aux trois séquences de spectacles qui se passent sous les dômes, elle permet de relier des mondes, qui même séparés se rejoignent.

Entre l'homme
et son environnement naturel :
un rapport
de la matière
à l'imaginaire



e n  s a v o i r  p l u s
Dôme végétal
Dôme minéral
Dôme animal
Meneur de jeu
Installation
Photos
Théâtre T
Fiche technique
Vidéo